09/11/2007

Le soko de Bujumbura

Le soko (marché) de la capitale grouille de monde chaques jours de la semaine.
Essayez, tout comme cette jolie burundaise, de tenir en équilibre sur votre tête ce poisson tout en restant gracieuse comme cette dernière !!!
Vous n'y arriverez pas !!! Cette grâce est inné chez les femmes africaines et burundaises en particulier !!!
Ce n'est pas mon copain Willy qui me contredira ;-)))
soko 2

soko
J'étais incapable de discuter un prix sur le marché sachant pourtant que ce dernier était doublé, triplé et même plus si vous êtiez blanc.
Les palabres font partie du jeu, mais j'avais le sentiment de leur retirer leur gagne-pain en essayant de faire diminuer le prix de mon achat. Aussi pour avoir bonne conscience, j'enmenais avec moi Amina ( épouse de mon père qui est burundaise ) lui indiquait discrètement l'objet que je convoitais, elle en obtenais bien sûr la moitié du prix, je savais que je ne volais pas le vendeur et ce dernier malgré tout arrivait à obtenir son bénéfice car se doutant que l'achat se faisait pour moi il augmentait la mise au départ. Tout le monde y trouvait son compte c'était le principal ;-)))
buja 1

soko 1

11:59 Écrit par Michèle dans Bujumbura | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : palabrer, soko |  Facebook | |

Commentaires

C'et la que j'ai acheté mes premiers jeans qui arrivaient des US, d'occas et usés comme il fallait.
Eric

Écrit par : Breuil | 06/11/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.