30/06/2009

Souvenir d'un grand Roi le Mwami Mwambutsa IV

img037-1

img123-1

img036-1

12:00 Écrit par Michèle dans Souvenir du Burundi | Lien permanent | Commentaires (32) |  Facebook | |

Commentaires

Le Mwami était vraiment une personne charmante.
Je me souviens si bien de lui au Cercle hippique, à l'Entente ou encore au Cercle nautique.
Bises pour toi, Michèle et plein d' amitié à Roro !
Barbara Harfouche.

Écrit par : Barbara Harfouche | 30/07/2009

Répondre à ce commentaire

Michèle, est- ce la Mwami Kasi que l' on voit aux côtés du Mwami ?
Re- bises, :-))

Écrit par : Barbara Harfouche | 30/07/2009

Répondre à ce commentaire

Chère Michèle, un tout grand merci de nous communiquer toutes ses photos. Oui, c'est la reine mère Baramparaye , la mère de Charles NDIZEYE, NTARE V. Oui, c'est Monsieur André Muhirwa le Premier Ministre successeur du Prince le 15 octobre 1961 après un vote à l'assemblée nationale( le seul Premier Ministre a avoir été élu). A côté du Premier Ministre c'est bien Joseph Bamina??? Pourriez vous me le confirmer? Merci.
Je suis la petite fille du Mwami de part ma Mère et le fille d'André Muhirwa, le Premier Ministre de 1961 à 1963.

Bien Cordialement.
Louise Muhirwa.

Écrit par : Louise Muhirwa | 03/10/2013

Oui !!! En effet ! Pour moi c'est l'épouse du Mwami.
Si je me trompe, faites le moi savoir ....merci d'avance ;-))
On peut poser la question aux 2 Louise
Bizzzzz

Écrit par : Michèle | 30/07/2009

Répondre à ce commentaire

ngirango n'umwamikazi Baramparaye

urakoze cane pour les photos

Écrit par : franco | 06/08/2009

Répondre à ce commentaire

Merci ! Merci Franco pour votre confirmation concernant l'épouse du Mwami.
Amitié

Michèle

Écrit par : Michèle | 10/08/2009

Répondre à ce commentaire

Collectif Reconcilions -nous avec Mwambutsa Bangiricenge
Chère Madame
Mufasoni,
Il y a trois mois, j'ai été touché par un article publié par le journal IWACU au sujet de la dépouille du feu Mwambutsa Bangiricenge. L'heure qui a suivie, j’ai lancé ce collectif afin de sensibiliser nos compatriotes.
Notre volonté est le retour au pays du défunt Roi. Il s’agit d’un devoir citoyen qui soulève la question du sens que nous (burundais, amis du Burundi et africains) accordons à notre patrimoine culturel et historique. En ce qui concerne les voies et moyens, il me semble qu’ils pourraient analysés ultérieurement.
Aujourd’hui, le collectif a trois mois, c’est le temps que je m’étais fixé pour créer un cadre permettant d’atteindre cet objectif. Au cours de trimestre estival, j’ai redécouvert plusieurs livres (un peu poussiéreux, je reconnais) sur le Burundi de ma bibliothèque. J’ai aussi découvert votre blog.
J’ai été à la recherche d’information et image (j’ai publié une petite partie) sur le Burundi.
En effet, le cadre du collectif s’est apposé tout naturellement.
Dans le but de développer ce projet, je souhaite avoir votre soutien (votre amour du Burundi), je prie d’adhérer à notre collectif et de devenir un membre actif.
Cette collaboration volontaire et indépendante permettrait de développer une analyse critique tout en offrant des informations de meilleure qualité.
Par ailleurs, Chaque trimestre nous pourrons nous fixer des objectifs et évaluer.
Assurément, votre participation permettrait d’apporter un regard (à travers la publication d’informations, d’anecdotes, de proverbes, photos, de liens, culturels et historiques), des réflexions des propositions sur le développement de ce projet.
Dans l’espoir que mon appel trouvera un écho favorable, je vous prie de recevoir mes cordiales salutations.

Tugiré Amahoro
Latif Rukara

http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=91771779078&ref=mf


Écrit par : Rukara Latif | 18/09/2009

Répondre à ce commentaire

Cher Monsieur:

Je ne sais quelle mouche vous a piqué, ni si vous réalisez le genre de procédés dans lequel vous vous engouffrez. Avez-vous connaissance de ce qu'on appelle communément la MALEDICTION DES MOMIES? Vous devez faire très attention, dans l'intéret de vos congénères et co-associés, mais également du votre propre. Mwambutsa (de son nom de guerre, RUBANGISHA) était, comme chacun le sait, un Roi-Pretre. Avant de partir en exil, le Roi Mwambutsa a prononcé des PAROLES. Parmi ces paroles, il y avait des BENEDICTIONS et des MALEDICTIONS. D'après ce que nos pères nous ont rapporté (et il en savaient des choses), il a béni des sections entières de la population de son Royaume, et il en a maudit d'autres. Pour finir, il a prononce des PAROLES sévères et a maudit avec la plus grande fermeté quiconque s'aviserait de manipuler son corps par opportunisme ou par fraude, en transgressant les clauses du CODE SECRET qui régit la vie et la mort des Rois BAMBUTSA. VOILA: UN HOMME AVERTI EN VAUT DEUX !!!
Sandrine

Écrit par : Sandrine | 16/02/2012

Mon Dieu quel bonheur de voir de photos si rares de notre histoire. En avez-vous d'autres?
Je reconnais, en costume noir, son Premier Ministre, André Muhirwa ... Rarissime, mais BEAU!

Écrit par : Richard De Ntare | 07/10/2009

Répondre à ce commentaire

je n'ai jamais connu sa majeste mais je crois qu'il etais tres aime vu les autres commentaires pour muhirwa il parait qu'on est de la meme famille

Écrit par : ishimwe divin | 27/07/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Ishimwe Divin,

En effet le Mwami Mwambutsa IV était aimé et respecté.

J'ai eu le plaisir de le connaître de le côtoyer grâce à mon père.

C'était un homme intelligent, ayant beaucoup d'esprit, de l'humour et d'une grande élégance.

Je ne l’oublierai jamais.

Écrit par : Michèle | 27/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je trouve, Madame extraordinaire le travail wue Vous Vous êtes assignée de publier. Je Vous encourage de tout mon coeur.Ma presente et humble participation Aujourd`ui se limite á la correction des certaines petites erreurs de mots que les autres Burundais reconnaîtront(ou pas) et je ne serai pas touché d`une ou l`autre contradiction.
1.Igisororo mais plutôt Igisoro
2. Dans lHyme national: Ukomerwa mais pluôt Komerwa; Uhabwa mais pluôt Habwa.
Ces mots recontren les mêmes significations dans le texte en Francais( excusez le manque de cedille sur le clavier allemand).Encore une fois Merci Madame

Écrit par : Isaac Nitereka | 03/10/2010

Répondre à ce commentaire

Michèle et tous les autres,
Amahoro,

Je viens de faire la connaissance d'un Burundais Tutsi. Il est aimable, aimant
et très élégant.

Nous partageons beaucoup de choses en commun dont la francophonie, notre orientation religieuse et le désir d'un monde meilleur.

Je vous félicite de ce blog qui m'intéresse au plus haut point.

Merci de nous faire connaître ce pays que je compte visiter en compagnie de mon chéri Theddy Ndayiragije.

Tugosubira

Écrit par : Françoise Marois | 29/10/2010

Répondre à ce commentaire

madame Marois bonsoir,
j'ai trouvé un grand plaisir de lire votre text et surtout dans l' amour de ce grand monarque dont je n' ai pas pu malheureuseent voir de mes yeux; mais hélas ce n' est pas grave il a laissé des actes qui parlent de lui.
Toutefois Vous me permettrez madame de faire une petite correction de forme descritive, á savoir: l'identification etnique.Ceci n'aide personne dans cette action du Roi Mwambutsa, pas même á Vous.J'ai attandu longtemps pour réagir, espérant que d' autres le feraient; á defaut, je décide de le faire moi-même.
Je suis TUTSI je le confirme et j`en suis fier. je suis également BURUNDAIS et j`en suis très fier. Les divisionnistes exploiteront le premier point et j' ose espérer que Vous en faites pas partie pendant que nous autres donnons une grande importance au deuxème point de BURUNDAIS. A chacun sa voix, moi je reste le même.

Écrit par : Isaac Nitereka | 29/10/2012

madame Marois bonsoir,
j'ai trouvé un grand plaisir de lire votre text et surtout dans l' amour de ce grand monarque dont je n' ai pas pu malheureuseent voir de mes yeux; mais hélas ce n' est pas grave il a laissé des actes qui parlent de lui.
Toutefois Vous me permettrez madame de faire une petite correction de forme descritive, á savoir: l'identification etnique.Ceci n'aide personne dans cette action du Roi Mwambutsa, pas même á Vous.J'ai attandu longtemps pour réagir, espérant que d' autres le feraient; á defaut, je décide de le faire moi-même.
Je suis TUTSI je le confirme et j`en suis fier. je suis également BURUNDAIS et j`en suis très fier. Les divisionnistes exploiteront le premier point et j' ose espérer que Vous en faites pas partie pendant que nous autres donnons une grande importance au deuxème point de BURUNDAIS. A chacun sa voix, moi je reste le même.

Écrit par : Isaac Nitereka | 29/10/2012

J'ai aussi connu le mwami par l'intermédiaire de mon père et j'étais amis avec le prince Charles et la princesse Rosa qui venaient de temps à autre à la maison

Écrit par : renard | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

Thanks for the useful insight points.

My blog:
Credit Immobilier puis Rachat de credit meilleur taux

Écrit par : Curtis | 01/05/2011

Répondre à ce commentaire

Lisant tout ceci, je ne résite à l'envie de vous faire part que mon défunt mari, Augustin Bothma, décédé l'année passée, était le fils d'Agathe Mushatsi, de Muranvya, elle-même fille illégitime du roi Mwambutsa. Agathe Mushatsi a eu Augustin avec John Bothma, "ami" du roi, semble-t-il. Auquel il aurait donné X vaches pour pouvoir l'avoir comme compagne. Pour ma part, je ne suis malheureusment jamais allée au Burundi. J'ai deux filles de 16 et 18 ans.
Augustin a malheureusement perdu son père quand il était très jeune. 4 , 5 ans ? Il a alors dû être séparé de sa mère et placé en orphelinat pour enfants métis. Son statut social a changé,pour le pire, du jour au lendemain. Ces douleurs d'enfance ont eu des répercussions toute sa vie durant. Il a été accueilli en Belgique en 1960 par une famille d'enseignants de la région de Neufchâteau. Le fils de cette famille étant lui-même enseignant en Afrique, où il a connu Augustin. Augustin n'a probablement jamais eu de contact avec son grand-père. Dommage, cet homme, ce roi, semblait valoir la peine d'être connu. Quand je pense que son sang coule dans les veines de mes filles alors qu'il a été, même pour mon mari, un parfait inconnu ! Après 1960, Augustin n'a plus eu de contact avec sa mère. Il a fait son parcours de vie en Belgique, en évitant justement de faire des recherches trop poussées pour retrouver sa mère, par peur de souffrances trop vives sans doute. Il l'a pourtant retrouvée en 1992, grâce à un neveu qui faisait son service civil au Burundi. Elle l'a accueilli à bras ouverts... J'étais à ce moment enceinte de ma première fille. Comme il y avait une épidémie de méningite à l'époque au Burundi, je n'ai pu accompagner Augustin. Pour ma part, j'ai connu Augustin quand il avait déjà 35 ans. Je ne sais pas combien "d'épouses" illégitimes a eu ce bon roi, mais il a peut-être beaucoup de petits-enfants restés dans l'anonymat. Je vous envie d'avoir pu connaître ce pays au temps de sa splendeur. Est-ce que le nom de John Bothma vous dit quelque chose? Augustin est né en 1947, au Congo, car John Bothma était un itinérant qui construisait des routes. Il semble avoir été un personnage hors du commun. Il était l'ami d'un certain Mr Mali, qui était je pense géologue. Tous étaient des chasseurs invétérés, notamment d'éléphants.
En espérant ne pas vous avoir choqué avec cette histoire très personnelle... Merci pour votre blog...

Écrit par : Bénédicte Bourgois | 12/12/2011

Répondre à ce commentaire

Lisant tout ceci, je ne résite à l'envie de vous faire part que mon défunt mari, Augustin Bothma, décédé l'année passée, était le fils d'Agathe Mushatsi, de Muranvya, elle-même fille illégitime du roi Mwambutsa. Agathe Mushatsi a eu Augustin avec John Bothma, "ami" du roi, semble-t-il. Auquel il aurait donné X vaches pour pouvoir l'avoir comme compagne. Pour ma part, je ne suis malheureusment jamais allée au Burundi. J'ai deux filles de 16 et 18 ans.
Augustin a malheureusement perdu son père quand il était très jeune. 4 , 5 ans ? Il a alors dû être séparé de sa mère et placé en orphelinat pour enfants métis. Son statut social a changé,pour le pire, du jour au lendemain. Ces douleurs d'enfance ont eu des répercussions toute sa vie durant. Il a été accueilli en Belgique en 1960 par une famille d'enseignants de la région de Neufchâteau. Le fils de cette famille étant lui-même enseignant en Afrique, où il a connu Augustin. Augustin n'a probablement jamais eu de contact avec son grand-père. Dommage, cet homme, ce roi, semblait valoir la peine d'être connu. Quand je pense que son sang coule dans les veines de mes filles alors qu'il a été, même pour mon mari, un parfait inconnu ! Après 1960, Augustin n'a plus eu de contact avec sa mère. Il a fait son parcours de vie en Belgique, en évitant justement de faire des recherches trop poussées pour retrouver sa mère, par peur de souffrances trop vives sans doute. Il l'a pourtant retrouvée en 1992, grâce à un neveu qui faisait son service civil au Burundi. Elle l'a accueilli à bras ouverts... J'étais à ce moment enceinte de ma première fille. Comme il y avait une épidémie de méningite à l'époque au Burundi, je n'ai pu accompagner Augustin. Pour ma part, j'ai connu Augustin quand il avait déjà 35 ans. Je ne sais pas combien "d'épouses" illégitimes a eu ce bon roi, mais il a peut-être beaucoup de petits-enfants restés dans l'anonymat. Je vous envie d'avoir pu connaître ce pays au temps de sa splendeur. Est-ce que le nom de John Bothma vous dit quelque chose? Augustin est né en 1947, au Congo, car John Bothma était un itinérant qui construisait des routes. Il semble avoir été un personnage hors du commun. Il était l'ami d'un certain Mr Mali, qui était je pense géologue. Tous étaient des chasseurs invétérés, notamment d'éléphants.
En espérant ne pas vous avoir choquée avec cette histoire très personnelle... Merci pour votre blog...

Écrit par : Bénédicte Bourgois | 12/12/2011

Répondre à ce commentaire

Je n'ai jamais connu le roi, mais je suis fière de faire partie de sa famille.
Merci du fond du coeur pour toutes ses magnifiques photos.
Claudine Buerli-Nkurunziza

Écrit par : Nkurunziza claudine | 16/02/2012

Répondre à ce commentaire

Merci Claudine,
Vous avez raison d'être fière de faire partie de la famille du Mwami Mwabutsa IV.
J'espère qu'on parle de lui et de ses ancêtres dans les écoles. La monarchie fait partie de votre histoire, comme elle fait partie de celle de la France.
En Belgique nous avons aussi une monarchie et je n'ai aucune envie qu'elle disparaisse.
Amitié
Michèle

Écrit par : Michèle | 16/02/2012

Bonjour Michel,

je suis la petite fille du roi Mwambutsa , ma mere est Regine Kanyage la deuxieme fille du roi
si vous avez des question ou de connaitre sa famille vous pouvez me contanctez.

Merci

Rosa Paula

Écrit par : Rosa Paula Ndenzako | 16/03/2012

Répondre à ce commentaire

Chère Madame,
Je présume que vous êtes informée de la volonté du gouvernement du Burundi de rapatrier la dépouille de votre grand-père au Burundi. En tant que descendante directe, disposez-vous de tout ou partie du testament du Roi où il s'oppose à son inhumation dans son pays d'origine. Ce document (des extraits) est-il disponible quelque part ? Par ailleurs, qu'elle est votre sentiment sur cette décision du gouvernement du Burundi ?
Au plaisir de vous lire.
Christophe VERSIEUX

Écrit par : VERSIEUX | 03/05/2012

A cher Rosa Paula,
Salutations les meilleures
Juste un petit commentaire sur un besoin d’information de Monsieur Christophe VERSIEUX sur le rapatriement du respectable Feu Roi Mwambutsa Bangiricenge. Juste à quelques jours de l’annonce du rapatriement de son corps vers sa patrie que n’a pas eu lieu à l’occasion de la célébration du cinquantaine anniversaire de l’indépendance (au 01 juillet 2012 au Burundi), nous avons eu à échanges avec certains de nos amis sur l’intérêt du rapatriement de son corps qui soulevé beaucoup de polémiques au Burundi. En marge de toute spéculation, personnellement de la famille royale un peu lointaine, certaines préoccupations logiques m’ont hanté :
 Mwambutsa n’est une simple personnalité pour rester dans les oubliettes à l’extérieur de sa patrie en Suisse.
 Un monument à ériger pour le roi Mwambutsa est pour moi une bibliothèque pour les générations futures ;
 Dire que le roi dans son testament avait refusé de son vivant son rapatriement, mes opinions sont totalement opposées à cette affirmation pour des raisons suivantes :
 Même si le testament qu’il aurait laissé le dis ainsi(non au rapatriement de son corps), Le roi Mwambutsa n’était pas une simple personnalité mais plutôt une institution , donc le pays doit décider ce qu’il convient de faire pour l’honneur du pays ;
 Il ne faut pas non plus perdre de vue les Supposons qu’il aurait refusé dans son testament, il en existe, « le rapatriement son corps », il ne faut pas perdre non plus le contexte politique de ses derniers jours de sa vie, entre autres : assassinat de son fils RWAGASORE (1961), Ce qui est arrivé à son frère KAMATARI(1965), Investiture piégée de son fils NDIZEYE(1965), renversement de la monarchie (1966), les événements de 1969 et l’assassinat sauvage de son dernier fils Ndizeye(1977) etc. Donc, en quelques mots, le roi Mwambutsa était dans une totale déception de son pays. Donc, il était même à mesure de dire « Ne pas rapatrier son corps ? »
 En conclusion, dans la tradition burundaise, un testament à l’encontre des intérêts réconciliant les membres de la famille ou les citoyens a été toujours révisable.
 Pour moi, en marge des spéculations politique ou autre le rapatriement du corps de Mwambutsa ferait honneur au Burundais et au Burundi.
Nos excuses pour avoir bavardé longuement. Merci surtout pour cette opportunité d’échanges d’informations sur ce site de la Brave Dame Michelle

Écrit par : KAYOYA Pierre Claver | 15/02/2013

Bonsoir Rosa Paula,

Je souhaiterai entrer en contact avec vous.
J'aurai souhaiter vous poser quelques questions si vous permettez.

Bonne soirée

Écrit par : Claudine | 23/05/2013

Bonsoir Rosa Paula,

Je souhaiterai entrer en contact avec vous.
J'aurai souhaiter vous poser quelques questions si vous permettez.

Bonne soirée

Écrit par : Claudine | 23/05/2013

Bonjour,

Le Musée Royal de l’Armée et d’Histoire Militaire de Bruxelles a le projet de publier en septembre 2012 un ouvrage intitulé « Les bijoux de l’Indépendance portant sur les distinctions honorifiques de la RDC, du Burundi et du Rwanda. Cette publication prendrait place dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire des Indépendances de ces pays.
Une place importante sera bien sûr réservée aux Ordres créés par SM le Mwami Mwambutsa IV: L’Ordre du Karyenda, l’Ordre de Rukinzo, l’Ordre du Prince Louis, l’Ordre de la Liberté et l’Ordre du Mérite. .
Nous ne possédons pas de photographies de SM le Mwami portant une de ces distinctions honorifiques qui pourraient être publiées dans ce livre. Nous en avons trouvé sur ce Blog mais elles ne possèdent pas la qualité requise pour une publication et nous n’en connaissons pas l’origine pour demander l’autorisation de publication. Quelqu’un pourrait il nous aider à nous procurer scan ou reproduction de qualité d’une photographie de ce type nous permettant d’illustrer l’ouvrage ?
Plusieurs questions restent également sans réponse :
Nous ne possédons pas de diplôme/ brevet d’attribution d’un de ces ordres. Quelqu’un pourrait il nous aider à en trouver une reproduction photographique ?
Les ordres ou l’un d’entre eux ont-t-ils encore été décernés par SM le Mwami après l’instauration de la République ?
On retrouve sur le marché de la collection des bijoux d’un Ordre royal burundais dont le dessin ne correspond pas à ceux originalement attribués et dont la fabrication serait d’origine suisse. S’agirait-il d’un ordre attribué par SM le Mwami en exil ?
Les Ordres du Mérite et de la Liberté ne comportent que des médailles. Quelqu’un pourrait il nous fournir la description de ces médailles ?
Déjà grand merci !

Écrit par : Philippe | 14/05/2012

Répondre à ce commentaire

Chère Michèle,

Sur la question de ces ordres as tu eu des informations à communiquer à ce Monsieur?

Il faudrait peut être interroger le musé de tervuren?

A tout bientôt.
Louise Muhirwa.

Écrit par : Louise Muhirwa | 04/10/2013

Je suis né au Burundi. À présent, je vis en Australie, en effet je suis en Australie depuis que j'ai quitté le Burundi fin 1976. je voudrais être pardonné de mon pauvre grammaire, j'ai commencé ma scolarité à Stella mais mes parents m'envoyer à Afrique du Sud, il s'agit d'un SHIMOZLE une longue histoire. Ce sera un honneur pour moi si je peux faire partie de votre Blog. Moi et ma femme Ulla nous allons visiter Rwanda Burundi cette année, Comme vous comprenez je suis excité que par rêver de mon pays. j'ai travaillé à Butare au cafe Rwanda et sur le bateau de pêche de mon pères Buja et Uvira

Écrit par : Michael Philippou (Bairactaris) | 03/07/2012

Répondre à ce commentaire

Bienvenue !

Écrit par : rosa paula ndenzako | 14/11/2012

Bonjour Mr, fait un bon voyage vous allez aimer
C'est sur.

Papaula Ndenzako

Écrit par : rosa paula ndenzako | 14/11/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Claudine,

Vous pouvez me contacter par email
Npapaula@yahoo.fr

Merci

Écrit par : Rosa paula ndenzako | 04/06/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.